Qui sommes-nous ?

Définition/ origine des jardins d’enfants

Un jardin d’enfants est un lieu d’éveil destiné aux enfants de 2 à 6 ans. Leur ouverture est subordonnée à un avis ou une autorisation de fonctionnement délivrée par le président du Conseil général après avis des services de Protection Maternelle et Infantile. Les jardins d’enfants sont sous la responsabilité d’une éducatrice de jeunes enfants (EJE) directrice et d’EJE responsables de groupes qui proposent un accompagnement et des activités spécifiques favorisant l’éveil des enfants.

Ils offrent un accueil régulier avec une amplitude d’ouverture correspondant aux horaires pratiqués par les écoles maternelles, voir plus. Actuellement, les jardins d’enfants sont soumis aux décrets n°2000-762 du 1er août 2000, n°2007-230 du 20 février 2007 et  n°2010-613 du 7 juin 2010.

Historique du jardin d’enfants « Les Tout Petits d’Alsace »

En 1924, dans les locaux actuels, occupés à l’époque par les sœurs de Saint Vincent de Paul, s’ouvre une garderie « Les Tout Petits d’Alsace » pour les jeunes enfants des familles nombreuses visitées par les Dames de charité. Les religieuses qui dirigeaient l’établissement partirent en retraite en 1985. Depuis, l’association à but non lucratif est animée par des bénévoles laïques qui en assurent la gestion, la direction étant confiée à une éducatrice de jeunes enfants.

De nos jours

Le comité directeur de l’association est actuellement composé de parents ou anciens parents d’enfants et/ou de personnes intéressées par le projet de l’école.

flèche  Voir l’organisation du comité directeur

L’équipe

La direction du jardin d’enfants est confiée par le comité directeur à Mme Ira Aurélie, éducatrice de jeunes enfants et titulaire du CAFERUIS et du CAFDES. L’équipe du jardin d’enfants est constituée d’une vingtaine de membres : une secrétaire, six EJE, des auxiliaires petite enfance et employées de services.

Financement

Le budget annuel de l’association est compris entre 550 000 et 600 000 euros. Nous sommes subventionnés en partie par la  région Alsace et par la Ville de Strasbourg . Les scolarités payées par les familles permettent à l’association d’assurer le reste du budget (87%). La ville et le Conseil général subventionnent également en partie l’investissement (travaux de réhabilitation, mobilier, etc).